Le canal lombaire étroit en acupuncture – Partie 1

"

Commencer à lire

formation supérieure en acupuncture - Le canal lombaire étroit en acupuncture 1

Partie 1

Auteur : Dr Robert Hawawini

Résumé : En médecine chinoise, le canal lombaire étroit est un bizheng par Humidité-Glaires-Froid accumulées dans les lombes, avec Stase de Sang. La transformation du Froid en Chaleur est possible avec persistance du Froid, fondement du bizheng. Nous décrirons la physiopathologie, la cause, la sémiologie et le traitement des différentes formes pour montrer que la maladie est accessible à l’acupuncture. Des exemples cliniques finiront d’éclairer notre démonstration. Mots clés : acupuncture – canal lombaire étroit – bizheng – rhumatisme des os (gubi) – Mucosités-Glaires (tanyin) – rhumatisme de la Chaleur (rebi). Article paru initialement dans Acupuncture & Moxibustion; Janvier-Février-Mars 2016, Volume 15, n° 1, pp.28-35.

Introduction

Médecine occidentale       

– La réduction de calibre du canal lombaire, dont la fréquence augmente dans la seconde moitié de vie, entraîne une compression des racines nerveuses dont les deux principales conséquences sont des douleurs lombaires et une douleur à la marche dite claudication neurologique.

– Nous étudierons la forme la plus fréquente, arthrosique à 95 %, avec phénomènes dégénératifs, tels que des hernies discales étagées, une augmentation du volume des articulations postérieures et des ligaments intervertébraux, un spondylolysthésis dégénératif ; tous ces facteurs concourent à la diminution du calibre du canal lombaire. Par manque d’expérience, la complication en « syndrome de la queue-de-cheval » est exclue. Le diagnostic est radiologique, fait sur une IRM et un scanner.

Médecine chinoise [1]

– Le canal lombaire étroit est un syndrome rhumatologique (bizheng), celui des os (gubi), avec Stase de Sang (yuxe) et accumulation d’Humidité (shi)-Glaires (yin)-Froid (han) dans les lombes. Ceci n’exclut pas la présence du Vent (feng) et le Vide de yang toujours présents dans le bizheng.

– L’importance des phénomènes dégénératifs qui rétrécit le canal lombaire, entrave la circulation de qixue et est une accumulation de Glaires-Froid. Ces mécanismes justifient qu’il s’agit d’un rhumatisme chronique des os (gubi) dont les critères diagnostiques sont : Vide préalable de qi, maladie ancienne et chronique, stagnation d’Humidité-Froid, Stase de Sang, accumulation de Glaires.

– Il faut traiter le fondement (ben) au bizheng et la branche (biao) à la manifestation douloureuse.

Physiopathologie Le canal lombaire étroit en acupuncture - FSA

Physiopathologie générale du bizheng (suwen, 43) [2]                                                                 

– Le bizheng est une obstruction (bi) du Sang (xue) consécutive à une attaque externe (wai) par les trois Énergies perverses (xieqi) du Vent (feng), du Froid (han) et de l’Humidité (shi) avec prédominance de l’un ou de deux d’entre elles (Suwen, 43). Le Froid peut se transformer en Chaleur (re). Le Vent implique le Foie ; le Froid, les Reins ; l’Humidité, la Rate.

– Il fait suite à un Vide (xu) préalable d’Énergie correcte (zhengqi) et se manifeste par une atteinte articulaire dont le symptôme essentiel est la douleur (tong).

– La forme débutante est une Plénitude (chi) externe (wai) caractérisée par une attaque des trois Énergies perverses externes sur les méridiens (jingluo). Lors d’une deuxième attaque, qui peut être très rapide, la maladie pénètre dans les Viscères (zang) internes (nei) pour devenir une forme Vide. Cependant, l’atteinte externe est toujours présente puisqu’elle manifeste la douleur des méridiens ; il y a donc concomitance de Plénitude externe et de Vide interne.

– Si les trois formes externes de base sont le Vent, le Froid et l’Humidité ; les trois formes internes sont le Vide de yin (Foie et Reins), le Vide de yang (Reins), le Vide de Sang (Rate). Les formes externes et internes se mélangent, autant que les formes externes et internes entre elles.

– Sur le plan physiologique, le weiqi défensif circule en dehors des méridiens et le yingqi nourricier, en dedans. Sur le plan physiopathologique, quand il y a attaque par les pervers externes, ceux-ci entrent en profondeur, entraînant le weiqi à l’intérieur des méridiens, c’est-à-dire du Sang, et la sortie du yingqi à l’extérieur. C’est un contre-courant (qini), cause de l’obstruction du Sang qui caractérise le bi.

– Le Froid par Vide de yang est le fondement du bizheng. Même en cas de Chaleur, le Froid est présent car il s’ajoute à la transformation ; a fortiori en cas de Vide de Sang et de Vide de yin.

Physiopathologie et causes du canal lombaire étroit [3][4]                                           

– Le canal lombaire étroit implique la présence de Glaires et de Stase de Sang (yuxue) qui entravent la circulation du qixue dans les méridiens parcourant les lombes, cause de la douleur. Le Vide de qi et de yang de Rate laisse l’Humidité s’installer, celle-ci se transforme en Glaires. Le Froid implique forcément l’inné des Reins qui n’entretiennent pas l’acquis de la Rate. Ceci rejoint l’adage que les Reins sont le « palais des lombes » et qu’il n’y a pas de lombalgie chronique sans Vide des Reins.

– La Stase de Sang a pour mécanisme les Vides de qi et de yang, ainsi que la Stagnation du qi du Foie.

– L’évolution se fait à partir du Froid-Humidité qui évolue en Chaleur-Humidité, avec concomitance de la Chaleur et du Froid car il reste le fondement du bizheng.

– Les causes sont celles que l’on rencontre habituellement dans l’atteinte des zang : déséquilibres alimentaires, surmenage, obsessions, rumination pour la Rate ; refoulement des émotions, notamment la colère, parole non exprimée pour le Foie ; surmenage, peur, excès sexuels pour les Reins.

Sémiologie          formation supérieure en acupuncture

Symptômes          

– La douleur comprend la lombalgie ou lombo-sciatalgie avec douleur des fesses et à l’hyperextension du dos, toutes ces douleurs sont à répétition ; la douleur des cuisses et des jambes (mollets surtout) à la marche, au bout de quelques centaines de mètres, obligeant à l’arrêt, se calmant au repos, c’est la claudication intermittente ; la douleur des fesses et du périnée. Ces manifestations peuvent être rapportées autant à la Stase de Sang, qu’au Froid, à l’Humidité et aux Glaires. La douleur est aiguë comme dans le bizheng du Froid, aggravée par ce climat et particulièrement le temps froid et humide.

– Faiblesse et fatigabilité musculaires ; sensations d’engourdissement, de fourmillements et de picotements dans les membres inférieurs. Ces manifestations peuvent être rapportées autant à la Stase de Sang, qu’au Froid, à l’Humidité et aux Glaires.

– Les symptômes tels que frigidité, impuissance, troubles de l’éjaculation, mictions impérieuses, diminution des sensations de défécation ou de miction, froid et crainte du froid, extrémités froides, asthénie, orientent sur le Vide de yang des Reins.

– Digestion difficile, ballonnement, selles molles, inappétence et asthénie sont attribués au Vide de qi de Rate sous-jacent à l’Humidité-Froid.

– Abattement, tristesse, dépression, soupirs, oppression thoracique et irritabilité dépendent de la Stagnation du qi du Foie.

– Les troubles sphinctériens et l’anesthésie des membres et du périnée signent la forme évoluée du  « syndrome de la queue-de-cheval » qui n’est pas traitée ici.

Pouls et langue

– Le pouls est xian (tendu) par Stase de Sang ; ru (mou) et/ou hua (glissant) surtout aux Barrières, par Humidité et Glaires ; xi (fin) et chen (profond) surtout aus Racines, par Vide de yang des Reins.

– La langue est pâle par Vides de qi et de yang ; grosse et humide à cause de l’Humidité ; avec un enduit blanc et gras du aux Glaires-Froid ; si l’enduit est blanc à la Racine, il y a Vide de yang des Reins ; mauve ou avec des taches mauves par Stase de Sang. D’autres particularités sont possibles.

Évolution [1]

– Au bout d’un certain temps, la maladie évolue en Chaleur. Elle devient un rebi où coexistent la Chaleur et le Froid qui reste le fondement (ben), même si la Chaleur domine le tableau clinique.

– Aux symptômes de Froid se surajoutent ceux de Chaleur : douleur aiguë, bouche sèche avec soif, crainte de la chaleur et non du froid, transpiration, urine foncée, constipation. Le pouls est shuo (rapide) et hua (glissant) ; la langue est rouge avec un enduit jaune. En réalité, les symptômes et signes de Chaleur et de Froid se mélangent et il faut savoir faire la part des choses. Parfois la Chaleur et la Plénitude se manifestent au pouls droit, le Froid et le Vide au pouls gauche.

– Le rebi évolue selon l’atteinte des quatre couches : wei, qi, ying, xue. Si le rebi lui-même montre l’atteinte des couches wei et qi, le passage dans la couche du ying se manifeste par des troubles psychiques authentifiant l’atteinte du shen : insomnie, angoisse, anxiété, dépression.

formation supérieure en acupuncture = FSATraitement            

Priorités et règles thérapeutiques     

– Survenant surtout chez des sujets âgés parfois polypathologiques, le traitement du canal lombaire étroit peut demander à s’intégrer dans cette polypathologie, surtout si elle a commencé avant. En effet, quand une maladie est aggravée par les déséquilibres du qixue, il faut traiter la maladie apparue en premier (lingshu, 25). Nous avons rencontré cette situation chez des personnes ayant souffert, avant l’apparition du canal lombaire étroit, de diabète, d’obstruction des coronaires ayant nécessité des stents, d’hernie hiatale, d’hernies discales. Ici, le résultat est plus difficile à obtenir, à stabiliser et à pérenniser.

– Quand l’affection survient chez des sujets déjà opérés et parfois à deux reprises, avec douleur résiduelle, le terrain du bizheng demande à être régularisé comme si l’obstruction persistait.

– On traite le bizheng au ben et au biao.

– Il faut mobiliser le Sang et éliminer le Vent ; chasser l’Humidité et transformer les Glaires ; réchauffer le Froid et nourrir l’Essence (jing) ; clarifier (qing) la Chaleur et rafraîchir (liang) la Chaleur du Sang ; calmer la douleur.

– Le traitement doit être régulier et prolongé, commencer au moins avec deux fois par semaine avec espacement progressif. Les fonctions des points sont censées êtres connues.

Bizheng de l’Humidité-Froid          formation superieure en acupuncture

Associations de points

– La manipulation est une dispersion du premier groupe de points et de fenglong 40E, une harmonisation avec réchauffement de tous les autres points. Le réchauffement peut se faire avec de la poudre d’armoise ou des tranches de moxas d’à peu près 1 cm de longueur sur aiguille. Nous avons l’habitude de commencer le réchauffement en chauffant directement les points avec un briquet, 5 à 10 fois. Nous passons à l’armoise ensuite, si cela ne suffit pas.

Geshu 17V, ganshu 18V, xuehai 10Rte, sanyinjiao 6Rte : chassent le Vent et mobilisent la Stase de Sang. L’importance de la Stase de Sang due au rétrécissement impose tous ces points

Pishu 20V, zusanli 36E : renforcent le qi et le yang de la Rate afin de l’aider à chasser l’Humidité et transformer les Glaires.

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM : tonifient le yang inné des Reins, ce qui soutient l’acquis de la Rate et renforce les lombes.

Dachangshu 25V, yaoyangguan 3DM : traitent spécifiquement la partie basse des lombes en éliminant l’Humidité-Froid et les Glaires, et en renforçant le yang des Reins. En effet, puisque le yangming est riche en qixue, le point beishu du Gros Intestin est indiqué pour renforcer et réchauffer les lombes.

Ciliao 32V, baohuang 53V, zhibian 54V : traitent la zone sacrée et la fesse, ce qui aide à chasser l’Humidité-Froid et les Glaires de la zone lombaire basse.

Fenglong 40E (luo de l’Estomac qui le met en communication avec son méridien couplé, la Rate, ce qui les harmonise) : transforme les Glaires.

Variations           

– La manipulation est une harmonisation avec réchauffement de tous les points, sauf changqiang 1DM qui est chauffé au rouge, planté et retiré immédiatement.

Xinshu 15V : en tant que beishu du cœur qui propulse le Sang, le mobilise afin de favoriser le mouvement du qixue jusqu’aux lombes, en cas de résistance au traitement.[1]

Chengfu 36V : douleur du pli fessier

Huantiao 30VB, yanglingquan 34VB : irradiation de la douleur en sciatique.

Yanglingquan 34VB, xuanzhong 39VB : douleur descendante jusqu’aux chevilles. Cependant, en tant que point mer des moelles (suihai) et qui renforce l’Essence, xuanzhong 39VB peut être harmonisé et réchauffé dans le traitement de fond.

Changqiang 1DM : point luo du dumai impliqué en tant que lieu de manifestation de la maladie, le réchauffe entièrement.

Bizheng de l’Humidité-Chaleurformation supérieure en acupuncture - FSA

– La manipulation est une dispersion des quatre premiers groupes de points et du dernier, une harmonisation avec réchauffement du cinquième groupe, une tonification de taixi 3R.

Fengchi 20VB, ganshu 18V : chassent le Vent.

Hegu 4GI, quchi 11GI, dazhui 14DM : clarifient la Chaleur.

Geshu 17V, xuehai 10Rte : mobilisent la Stase de Sang et rafraîchissent sa Chaleur.

Yinlingquan 9Rte, sanyinjiao 6Rte, fenglong 40E : éliminent l’Humidité-Chaleur et transforment les Glaires.

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM, dachangshu 25V, yaoyangguan 3DM, ciliao 32V, baohuang 53V, zhibian 54V : tous ces points vus réchauffent les Reins et le dumai et traitent les zones lombaire, sacrée et la fesse.

Taixi 3R : nourrit le jing et le yin des Reins.

– En cas d’atteinte de la couche ying, clarifier la Chaleur du Cœur afin de calmer le shen : shenmen 7C, neiguan 6EC et si cela ne suffit pas, rajouter : xinshu 15V, juque 14RM.

Lire la suite (partie 2) en cliquant ici

Références

[1] Hawawini R. Cours sur le syndrome rhumatismal (bizheng). Paris: Université Paris Nord 13; 2010 et suiv.

[2] Duron A (traducteur). Suwen. Paris: Éditions Guy Trédaniel, 3 vol.; 1991-1998.

[3] Hawawini R. Formules de points d’acupuncture expérimentées. Quimperlé: Institut Yin-Yang; 2014.

[4] Xiao YJ, Rhumatologie et acupuncture, Lin SS (traducteur), Forbach: Institut Yin-Yang; 2007.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Pour être mis au courant des nouveautés du site par e-mail (news, articles, formations, livres…), vous pouvez vous inscrire en cliquant ci-dessous :

Pour être mis au courant des nouveautés du site par e-mail (news, articles, formations, livres…), vous pouvez vous inscrire en cliquant ci-dessous :

Autres articles

Prévenir les maladies selon les Trois Trésors

Prévenir les maladies selon les Trois Trésors

Auteur : Philippe Sionneau Notez que cet article fut publié initialement dans la revue "Santé Corps Esprit" n°17. Il est destiné à un public néophyte qui n'a pas forcément la maîtrise des théories fondamentales.  Pour la médecine chinoise, le corps et l’esprit sont...

Le canal lombaire étroit en acupuncture – Partie 2

Le canal lombaire étroit en acupuncture – Partie 2

Partie 2 Auteur : Dr Robert Hawawini Cet article est la suite de l'article : "Le canal lombaire étroit en acupuncture – Partie 1" du même auteur. Cliquez ici pour le lire. Observations cliniques Première observation : canal lombaire étroit simple Description Nous...

Diagnostiquer grâce aux points d’acupuncture

Diagnostiquer grâce aux points d’acupuncture

Auteur : Philippe Sionneau Introduction Il est commun de dire dans les cours de base d’acupuncture qu’une des fonctions des points est de servir de diagnostic. Ainsi, chaque changement de couleur, de texture, d’humidification de la peau autour d’un point, mais aussi...